Lutte contre le frelon asiatique pour mieux le combattre

La commune a renouvelé la convention avec la FREDON pour la destruction des nids de frelons asiatiques. L’intervention, prise en charge par la commune et le département, est gratuite pour les habitants. Si vous voyez un nid, un seul réflexe : signalez-le à la mairie. L’année dernière, votre vigilance a permis de détruire une vingtaine de nids.

La commune a renouvelé sa convention avec la FREDON (Fédération REgionale de Défense contre les Organismes Nuisibles) cette année, pour une destruction gratuite des nids. Le coût de destruction (110€ en moyenne) est pris en charge à 60% par la commune et 40% par le département.

Au printemps les nids primaires sont peu visibles. Cachés dans les abris de jardins, sous des appentis,….les fondatrices y élèvent quelques ouvrières qui lorsqu’elles seront assez nombreuses agrandirons le nid ou se délocaliserons dans un endroit plus protégé (en hauteur des les arbres par exemple) pour construire un nid secondaire, plus spectaculaires (jusqu'à 1 m de diamètre) dissimulé par les feuillages.
 Vers le mois d’octobre toute la colonie meurt, seules  subsistent les femelles fécondées qui seront chargées de refonder chacune une colonie au printemps si elles arrivent à passer l’hiver, abritées dans un coin tranquille.  Le nid, abandonné ne sera jamais réoccupé et se désagrègera.
Attention ne confondez pas le frelon européen avec le frelon asiatique, et surtout ne le détruisez pas : c’est le seul ennemi du frelon asiatique et donc un allié pour éliminer ce dernier. Le frelon européen est d’ailleurs beaucoup moins agressif que l’asiatique.
Ne posez pas de piège à insectes, vous ne détruiriez que les insectes utiles de chez nous et l’impact chez les frelons asiatiques sera infime (<1%).  Détruire les nids secondaires partir du début juillet, avant la délocalisation éventuelle de la colonie et la naissance des futures fondatrices, est plus efficace. Bien que la colonie meurt au cours de l'hiver, la destruction automnale de son nid est également conseillée car c'est à cette période que se développe la nouvelle génération de sexués mâles et femelles, et que les femelles fondatrices sont fécondées, se dispersent et entrent en hibernation (les mâles meurent). Cette destruction évite ainsi que les reproducteurs mâles et femelles quittent la colonie pour se reproduire

Les petits nids primaires (de la taille d’un bol) que l’on voit au printemps peuvent être détruits prudemment le soir avec une bombe insecticide du commerce.
Dès les beaux jours (avril) inspectez les abris de jardins, les vérandas, les appentis, les cabanes des enfants, les niches, les mobiliers de jardin, les tours de fenêtre...,

La FREDON intervient chaque année à partir du mois de juillet pour la destruction des nids secondaires qui peuvent contenir plusieurs milliers d’individus.

Si vous en apercevez un, appelez la mairie pour déclarer le nid, son emplacement précis, la hauteur à laquelle il se trouve et la personne que la FREDON pourra contacter pour fixer le jour de l’intervention.

Pour en savoir plus, voir le site de la FREDON

insects-2985850_1280_1_.jpg

Labels